Véhicules à faibles émissions : quel impact sur la planète ?

Publié le : 03 janvier 20224 mins de lecture

Actuellement, le véhicule à faible émission connait un franc succès. En effet, de plus en plus de particuliers ou de professionnels décident d’en acheter. Ils ont d’ailleurs le choix entre la voiture fonctionnant à l’hydrogène ou à l’électricité. Leur attitude aura-t-elle un impact sur l’environnement ? Quels sont les avantages de l’utilisation du véhicule à faible émission ?

La réduction de la pollution atmosphérique

Alors qu’un véhicule classique émet de polluants graves (dioxyde d’azote, benzène ou particules fines), la voiture à faible émission en produit moins. D’après le décret de 2017, elle ne répand que 60g/km de dioxyde de carbone au maximum. Son utilisation permet dans ce cas de réduire la pollution atmosphérique qui représente une menace pour l’environnement.

Rappelons que la pollution de l’air constitue la principale cause du réchauffement climatique. En 2017, le transport routier était responsable de 21 % des émissions de CO2 dans l’Union européenne. Ce chiffre doit pourtant diminuer afin de préserver la planète et la santé humaine. Heureusement, l’arrivée des véhicules à faibles émissions contribue énormément à cette réduction tout comme les prestations écologiques et sanitaires chez urby.fr. Il existe plusieurs types de véhicules à faible émission. À part les automobiles particulières, vous pouvez opter pour une camionnette ou tout autre type de voiture fonctionnant à l’aide de l’électricité, de l’hydrogène, à l’air comprimé ou à l’hybride.

Les bénéfices sur la santé humaine

Comme le véhicule à faible émission produit moins de polluants, il participe dans ce cas à la diminution des maladies causées par la pollution routière. Prenons l’exemple du cancer dont la pollution constitue un facteur déclenchant. En effet, d’après le centre international de recherche sur le cancer (CIRC), les particules fines diésel font partie des molécules cancérigènes chez l’homme.

Le cancer est un exemple parmi autant d’autres, car la prévalence de certains troubles peut diminuer grâce à l’utilisation du véhicule à faible émission, comme : les maladies respiratoires chez les petits, que chez les adultes ; les troubles de la fertilité…

Sinon, l’utilisation de véhicule à faible émission pourra également augmenter l’espérance de vie qui est menacée par la pollution atmosphérique.

Une voiture écologique et économique

L’utilisation d’une voiture à faible émission est écologique dans la mesure où elle participe à la réduction de gaz à effet de serre. Son fonctionnement est également respectueux de l’environnement, parce qu’elle est alimentée à l’aide d’une batterie rechargeable. Certains modèles sont d’ailleurs dotés d’une motorisation thermique qui constitue une excellence alternative aux moteurs diésels.

En plus, l’achat d’une voiture à faible émission est plus économique, en ce sens, vous bénéficierez d’un appui financier. L’État vous accorde effectivement une somme de 4 000 à 6 000 euros.

Quant à la consommation, elle reste encore plus avantageuse. À la différence d’une voiture diésel qui nécessite 8 euros de carburant, elle ne dépense que 2 euros pour les 100 km.

Plan du site